Menu icoMenu232Dark icoCross32Dark
13 mars 2019 - Session 1

13 MARS - Session 1 : 11h15- 13h

Tribunal pour les générations futures " La participation citoyenne est-elle une blague ? " 
Organisé par Décider ensemble et l'Andra 

Dans un monde dont le rythme a dépassé celui de nos institutions, la démocratie participative devait permettre aux citoyens de se constituer en tant que contre-pouvoir.
Or, peu d’instances citoyennes semblent aujourd’hui jouir d’une légitimité suffisante pour s’opposer efficacement - et sans devoir aller jusqu’au conflit - aux décisions sanctionnées par le pouvoir exécutif.

La participation citoyenne est-elle organisée de manière à ce que nous ayons réellement notre mot à dire, ou s’apparente-elle à du citizen washing, simplement destinée à éblouir les citoyens et canaliser les mécontentements ?

Avec l'ntervention de :

Loïc BLONDIAUX,  professeur à l’Université Paris 1 Panthéon Sorbonne. Après avoir enseigné à l’Institut d'études politiques de Lille, il est professeur des universités au département de science politique de l’Université Paris I Panthéon-Sorbonne depuis septembre 2008. Il est l’un des fondateurs de la revue Politix, revue des sciences sociales du politique. Membre du Conseil d’administration de l’ADELS, il co-anime, avec P-Y Guiheneuf, l’Institut de la concertation et préside le conseil scientifique du Groupement d’Intérêt Scientifique «Participation du public, décision, démocratie participative » depuis 2009. 

Laurence MONNOYER-SMITH, commissaire générale au développement durable (CGDD). Titulaire d’un doctorat en Sciences de l’information et de la communication et d’une habilitation à diriger des recherches portant sur les "Voies de l’expression citoyenne dans les sociétés modernes", Laurence Monnoyer-Smith devient en 2013 Vice-présidente de la Commission nationale du débat public (CNDP) et contribue activement à développer les outils de démocratie représentative et participative. En 2015, elle est nommée en conseil des ministres, déléguée interministérielle et commissaire générale au Développement durable au commissariat général au Développement durable, au sein du ministère de la Transition écologique et solidaire.

Léonore de ROQUEFEUIL, CEO Voxe.org. Convaincue que nous sommes à l’aube d’une ère nouvelle pour la politique au XXIème siècle, Léonore a pris la direction de Voxe.org, la boîte à outils du citoyen engagé, en 2012. Voxe.org aspire à permettre aux millennials de mieux s’informer pour mieux agir et avoir un impact sur la société.  L’outil historique de Voxe.org ? Un comparateur neutre de programmes politiques pour les élections entièrement crowdsourcé grâce à la mobilisation de communautés de citoyens actifs. En 5 ans, Voxe.org est présent dans 19 pays et compte près de 5 millions d’utilisateurs dans le monde. Notre dernière innovation est le VoxeBot, un chatbot animé par une intelligence artificielle qui rend le débat public accessible et qui compte déjà plusieurs dizaines de milliers d’utilisateurs. Voxe.org a été récompensé par l’Open Society Foundations, le Google Impact Challenge France, les 101 Projets et Léonore est notamment fellow de l’Alliance des Civilisations des Nations Unies.

Barbara SERRANO, responsable concertation, débat public et vie institutionnelle, Ligue de l'enseignement. A la suite de son doctorat en sociologie à l'Ecole Des Hautes Etudes En Sciences Sociales EHESS de Paris, Barbara Serrano a intégré la Commission Particulière du Débat Public en charge du projet éolien en mer entre Dieppe et tréport ainsi que du projet de 3e ligne de métro de Toulouse. Elle est également représentante de la CFDT à la Commission Nationale du Débat Public. 

Animé par les équipes d'Usbek et Rica

Débat inspirant "Comment l'entreprise dialogue avec ses parties prenantes ? " 
Organisé par SNCF Réseau

Depuis plusieurs années, les demandes de la société et les obligations pour une meilleure prise en compte des enjeux environnementaux et sociétaux ont conduit les entreprises à penser autrement leur rôle, et à développer leurs relations avec leurs différentes parties prenantes. 

Plusieurs travaux et réflexions portent sur le rôle et la gouvernance des entreprises. Ainsi, récemment, le rapport Sénard-Notat « L’entreprise objet d’intérêt collectif », a formulé des propositions sur la raison d’être des entreprises et la notion d’entreprise à mission, qui ont alimenté le projet de loi PACTE (plan d’action pour la croissance et la transformation des entreprises) actuellement en cours d’examen au Parlement.

Dans ce contexte, nous avons souhaité orienter ce débat sur les enjeux de l’association des parties prenantes à la stratégie de l’entreprise. Quelles parties prenantes associer ? Avec quelle ambition ? Quel est l’intérêt pour les parties prenantes de contribuer à ces instances de dialogue ? Comment s’assurer de la prise en compte de leurs apports ? 

Voilà les questions auxquelles nous nous efforcerons d’apporter des réponses. 

Avec l'intervention de : 

Marc BERTHOD, directeur de la communication et du dialogue territorial, SNCF Réseau. De 1983 à 2000, il occupe plusieurs postes de direction de cabinet et de direction de communication au sein d’établissements publics et de collectivités territoriales. De 2001 à 2007, Il intègre Systral (Syndicat mixte des transports pour le Rhône et l’agglomération lyonnaise), où il exerce la fonction de Directeur de cabinet du président. En 2007, Marc Berthod rejoint le Groupe Keolis où il devient Directeur des relations extérieures de Keolis Lyon avant d’être nommé, à partir de 2010, Directeur de la relation client et de la communication de Keolis Lyon. 

Karine CASAULT, cofondatrice et viceprésidente internationale du Comité 21 QuébecTitulaire d'un baccaluaréat en commmunications, d'un MBA spécialisé en responsabilité sociale et d'un diplôme de 2e cycle en vérification envrionnementale, Karine Casault est cofondatrice et VP internationale du Comité 21 Québec. Spécialiste de l'engagement et de la responsabilité sociale des entreprises, elle accompagne ses clients des villes, des organisations sans  but lucratif et des grandes organisations depuis plus de 10 ans vers les meilleures pratiques en la matière. Karine maîtrise les standards suivants : AA1000, SA 8000, ISO 14001, ISO 26000, BNQ 21000, ISO 31 000.

Sarah DAYAN, responsable engagement sociétal des entreprises et des organisations, Comité 21. Sarah Dayan a travaillé comme consultante en stratégie et opérations chez Accenture puis chez Artefact. Elle rejoint ensuite la WeBelong Foundation en tant que Program manager du WeBelong Forum de Pékin. Elle intègre le Comité 21 en octobre2018 pour aider les entreprises françaises à s’emparer des perspectives nouvelles de la RSE tout en renouvelant le dialogue avec les parties prenantes. 

Michel DUBROMEL, président de France nature environnement. D'abord administrateur (2008) puis vice-président (2009), Michel Dubromel est élu à la présidence de la Fédération française des associations de protection de la nature et de l’environnement, France Nature Environnement (FNE), en 2017.  Il a représenté FNE au Conseil d’Administration de l’ADEME, de la SNCF, mais aussi au niveau européen, au Board de Transport et Environment puis au Board du Bureau Européen de l’Environnement et de Health Environment Alliance. Il a aussi été membre du Comité Economique et Social Européen de 2015 à 2017.

Brigitte FARGEVIEILLEchef de mission responsable des engagements RSE, dialogue avec les parties prenantes et concertation, EDF. En 1995, elle devient conseiller technique au cabinet du Premier ministre, du secrétaire d’État au développement rural, du  ministre de la fonction publique, de la réforme de l’État et de la décentralisation. Elle intègre la DATAR en 1996 comme responsable des services publics, des services au public et de l’emploi. En 2000, elle rejoint Saint-Gobain en tant que Déléguée inter-Régionale en charge des reconversions industrielles et des projets de développement. Elle rejoint en 2008 la direction du développement durable du groupe EDF en tant que chef de mission accès et maintien de l’énergie, acceptabilité des ouvrages. Depuis 2011, elle est chef de mission responsable des engagements RSE, dialogue avec les parties prenantes et concertation. Elle a animée la démarche de dialogue avec les salariés du groupe EDF. Par ailleurs, elle est garante de concertation au titre de la CNDP.

Sophie GUILLON-MOREL, directrice conseil, Affaires Publiques Consultant

 

Débat inspirant "La démocratie en apprentissage" 
Organisé par Saisir

On ne nait pas citoyen, on le devient. Mais où se fait réellement l’apprentissage de la démocratie ? A l’école, dans les conseils de quartier, sur les places publiques, ou sur les ronds-points ? 

Prendre la parole en public, participer à un débat ou prendre une décision collectivement sont autant de savoir-faire devant lesquels nous ne sommes pas à égalité et qui peuvent s’acquérir tout au long de la vie.  D’un autre côté, ne risque-t-on pas de vider la démocratie de ses enjeux politiques la réduisant à une simple affaire de compétences ? 

Venez en débattre et découvrir plusieurs initiatives pour permettre à chacun de s’approprier l’exercice de la démocratie et prendre une part active au débat public.

Avec l'intervention de : 

Solène FALK, chargée de projet, The European Association for Local Democracy

Carolle KHOUIDER, Electeurs en herbe

Juliette ROHDE, co-fondatrice de l'Association Saisir

Camille ARNODIN, Debout Education Populaire


 

Partage d'expériences "Une participation citoyenne sans frontière ? Expériences de débats internationaux " 
Organisé par Missions publiques

Venez découvrir des expériences de participation citoyenne à l’échelle internationale et en co-analyser les intentions, les défis et les ingrédients de la réussite. 

Ce retour d’expérience sera animé par l’équipe de Missions Publiques, sous un format alliant speed dating et analyse collective.

Avec l'intervention de : 

Erwan DAGORNE, Missions Publiques, sur des débats citoyens internationaux construits avec des partenaires publics et privés

Dominik HIERLEMANN, de la Fondation Bertelsmann (Allemagne), sur des expériences citoyennes participatives transnationales en coopération avec la Commission Européenne 

Nathalie MEUSY, de l’Agence Spatiale Européenne, sur le débat citoyen européen sur l’espace  (http://www.citizensdebate.space/fr_FR/home)

Test d'outil "Facilitation graphique et graphic recording : se prêter au jeu de la pensée visuelle" 
Organisé par Barbara Bellier

Halte aux complexes de l’enfance de ne pas savoir dessiner ! Ici, nous parlons de facilitation graphique, graphic recording, scribing, sketchnoting, rakugaki, croquinote et autres manies du crayon. Autant de pratiques aux définitions plurielles et aux frontières poreuses, mais pourtant accessibles à chaque adulte qui un jour a été un enfant.

Et si aujourd’hui la pensée visuelle nous permettait d’enclencher systématiquement notre écoute active ? Et si cela nous aidait à faire face à l’infobésité générée par notre environnement ? Que cela pourrait-il changer si nous envisagions le dessin comme un outil de compréhension, de mémorisation, d’analyse et de partage de l’information ? Comment oser se lancer, et surtout comment continuer à s’exercer ? Nous partagerons nos exercices et astuces de la profession et vous metterons au défi d’essayer en direct !

Avec l'intervention de :

Barbara BELLIER, designer de service et facilitatrice graphique: Elle s’intéresse depuis toujours aux interactions humaines qui l’entourent, et aux potentiels de l’intelligence collective pour le développement de projets à impact positif. Elle fait partie de cette génération qui crépite d’envie de faire évoluer la démocratie et ses mécanismes d’action. Pour ce faire, c’est une caisse à outils et des boîtes à crayons qu’elle déploie à chaque déplacement.

En 2014, elle découvre les bancs d’école de l’In Situ Lab, un Diplôme Supérieur en Arts Appliqués qui, pour une fois, ne se gêne pas de mettre les usagers comme parties prenantes indispensables à la conception de tout projet. Elle aiguise ensuite ses compétences et intuitions au sein de l’Agence de la Participation Citoyenne de la Ville de Mulhouse et s’applique à monter au maximum le volume des voix citoyennes. Elle apprend alors le langage des collectivités territoriales et participe à une Transfo menée par la 27ème Région. Elle se frotte alors au design des politiques publiques et aux enjeux de l’innovation sociale.

Aussitôt, en 2017, elle co-fonde le collectif Station Service, accompagnée de ses 8 acolytes aux compétences complémentaires : Sociologue, designer d’espace et graphique, illustrateurs et didacticiens, tous fervents des méthodologies collaboratives et de l’étude de terrain.

Aujourd’hui, Barbara continue ses explorations en tant qu’indépendante et développe la facilitation graphique comme un outil «couteau suisse». Depuis 2018, elle réalise des formations et partage avec passion ses connaissances en enfilant l’une ou l’autre de ses deux casquettes.

Elle a, entre autres, travaillé pour le CNFPT, la Ville de Mulhouse et l’Eurométropôle de Strasbourg.

Ressources documentaires : 

 

Formation " Déployer son outil numérique de participation " 
Organisé par Décider ensemble 

Il s’agit d’un temps de formation destiné en priorité aux collectivités qui permet aux participant.e.s de (1) se familiariser avec les enjeux centraux de l’open gov; (2) apprendre à se repérer dans l’offre de « civic tech » ou « gov tech »; (3) découvrir quelques initiatives intéressantes de démocratie numérique; (4) faire un exercice pratique de mise en situation. 

Avec l'intervention de : 

Tatiana de FERAUDY, chargée de recherches à Décider ensemble 

 

Atelier " Enrichir la boîte à outils pour la restitution en atelier" 
Organisé par Res publica

Dans cet atelier, vous ne parlerez pas seulement des méthodes de restitution, vous les testerez directement ! Grâce à plusieurs techniques d’animation innovantes d’ateliers dont vous serez les acteurs, vous vous mettrez à la place de participant-es pour expérimenter des méthodes de restitution. Vos retours et vos remarques à la suite de cette mise en situation, et le partage de vos expériences, enrichiront les conclusions de cet atelier participatif!  

Avec l'intervention de :

Sophie GUILLAIN, Directrice générale et associée de Res publica, Sophie est urbaniste de formation. Elle travaille au quotidien avec les publics, les techniciens et élus à toutes les échelles des collectivités et des organisations publiques ou privées, en France et à l’étranger. Elle pilote de nombreuses missions et coordonne les équipes de Res publica. 

Victor COQUET, Urbaniste de formation, Victor a rejoint l’équipe de Res publica après une première expérience dans l’urbanisme opérationnel au sein d’une agence bruxelloise. De par son parcours universitaire, ses compétences et ses centres d’intérêt, il travaille essentiellement sur les démarches de concertation qui ont trait à l’aménagement, à l’urbanisme et aux transports. Il est amené régulièrement à développer et tester des outils de concertation innovants. 

Robin BENEVENT, Géographe et urbaniste de formation, Robin a travaillé plusieurs années dans le secteur public. C’est dans le cadre de sa reprise d’études en géomatique en 2016 qu’il a intégré Res publica, afin de développer la cartographie participative, sur laquelle il a effectué plusieurs travaux de recherches.  

Atelier "RENCONTROVERSE : Démocratie, Citoyenneté, Proximité et Intercommunalité" (ATTENTION : 9h-12h45)
Organisé par le conseil de développement de Grenoble-Alpes Métropole en partenariat avec la Coordination nationale des conseils de développement 

Petits ou grands, des débats se déroulent dans toute la France depuis plusieurs semaines autour de différents thèmes, celui de la citoyenneté retient l’attention des Conseils de développement qui souhaitent lui associer la question de la démocratie à ses différentes échelles (de la proximité à l’intercommunalité).

Enrichir et accroître le dialogue citoyen dans les intercommunalités est un objectif que se fixent les Conseils de développement.

Dès 9 h et jusqu’à 11 h, le Conseil de développement de Grenoble-Alpes Métropole proposera un premier temps alimenté par la collecte de paroles de citoyens questionnés sur l’espace public, dans Grenoble-Alpes Métropole et dans autres intercommunalités.

Dans un deuxième temps, sera présenté un condensé des meilleures « productions » (démarches originales, expérimentations pérennisées, …) des Conseils de développement à partager, à reproduire et à diffuser.

Dans un troisième temps, seront collectivement analysés les points faibles des instances telles que les Conseils de développement afin d’y remédier. 

A partir de 11 h et jusqu’à 12 h 45, le Centre de recherches juridiques de la faculté de droit de Grenoble dessinera le paysage de l’organisation territoriale française afin d’ouvrir la réflexion et le dialogue sur les différentes pistes d’évolution. Chaque temps sera suivi d'un débat !

Intervenants :

Marie-Christine SIMIAND, co-présidente du Conseil de développement de Grenoble Alpes Métropole

Un intervenant du Centre de recherches juridiques de la faculté de droit de Grenoble

 

Fermer En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et notre Politique de Confidentialité. En savoir plus