Menu icoMenu232Dark icoCross32Dark

12 mars 2019 - Session 3

12 MARS - Session 3 : 16H15- 18h

Débat inspirant "Citoyen en herbe : la démocratie en apprentissage" 
Organisé par Saisir

On ne nait pas citoyen, on le devient. Mais où se fait réellement l’apprentissage de la démocratie ? A l’école, dans les conseils de quartier, sur les places publiques, ou sur les ronds points ?

Prendre la parole en public, participer à un débat ou prendre une décision collectivement sont autant de savoir-faire  devant lesquels nous ne sommes pas à égalité et qui peuvent s’acquérir tout au long de la vie.  D’un autre côté, ne risque-t-on pas de vider la démocratie de ses enjeux politiques la réduisant à une simple affaire de compétences ?

Venez en débattre et découvrir plusieurs initiatives pour permettre à chacun de s’approprier l’exercice de la démocratie et prendre une part active au débat public.

 

 

Débat inspirant "Accès à la citoyenneté : quelle place et quel levier pour les publics invisibles
Organisé par la ville de Grenoble 

L’histoire de la démocratie et de ses progrès est une histoire d’inclusion. Au fil des siècles, le cercle de la citoyenneté s’est élargi : fin du suffrage censitaire, vote des femmes, majorité à 18 ans. Cette histoire reste à poursuivre aujourd’hui car de nombreux citoyens restent aujourd’hui exclu des processus démocratiques, que ce soit dans le champ de la démocratie représentative comme de la participation citoyenne au sens large.

 

Jean-Christophe Ménard, avocat au barreau de Paris, abordera tout d’abord la question d’une citoyenneté empêché dans les prisons et le combat juridique nécessaire pour rendre effectif les droits civiques des détenus. Nous ferons ensuite un détour par le Québec avec Mathilde Prud’Homme qui travaille la question de l’inclusion des personnes en situation d’itinérance dans le processus de design des espaces publics. Enfin, nous reviendrons sur Grenoble pour évoquer avec Boris Kolytcheff, chef de projet budget participatif, et Nicolas Lepers, porteur de projet, les leviers de l’émergence de projets solidaires portés par les « habitant.e.s de la rue » dans le cadre du budget participatif grenoblois. 

 

Avec l'intervention de : 

Jean-Christophe MENARD, Avocat à la Cour, Docteur en droit, Maitre de conférence à Science-Po Paris

Nicolas LEPERS,  porteur de projet du Budget participatif grenoblois

Boris KOLYTCHEFF, chef de projet budget participatif, Ville de Grenoble

Partage d'expériences "Comment créer du collectif pour construire un projet dans un territoire rural ?" 
Organisé par l'ANDRA
Résumé provisoire

Collectivités, associations, entreprises, collectifs citoyens… sur chaque territoire, les acteurs sont nombreux et hétérogènes: comment faire coïncider leurs besoins et leurs visions du territoire et de son développement ? Comment construire un projet d’avenir partagé, respectant les spécificités du secteur et des acteurs ? 

Partage d'expériences "Quelle place pour la recherche dans le champ de la démocratie participative ?" 
Organisé par le GIS Démocratie et participation

Résumé provisoire 

La recherche met en lumière les freins ou les écueils de la participation.  Mais ces éléments sont à présent bien connus des praticiens de la participation :  la recherche doit-elle faire évoluer son objectif en proposant des solutions et en accompagnant les acteurs ?

Partage d'expériences "Pour vivre heureux, vivons cachés ? Comment associer le citoyen à la phase de travaux" 
Organisé par la Fédération nationale des travaux publics

Le chantier c’est le moment où tout se concrétise. Avant même l’accès à l’usage de l’aménagement réalisé, il matérialise pour les administrés, les riverains et les usagers l’emprise physique de l’infrastructure. En outre, il est accompagné de perturbations qui, même si elles sont ponctuelles, peuvent cristalliser des mécontentements et fragiliser le projet lui-même.

Les besoins, leurs traductions, les fonctionnalités du projet font, pour les plus importants, l’objet d’une implication des citoyens. Leur association dans la phase de chantier n’est, elle, pas systématique. De nombreuses bonnes pratiques existent sur tout le territoire. Elles esquissent de nouveau savoir-faire essentiels et soulignent l’enjeu qu’ont les collectivités et les entreprises de travaux de fournir des réponses à leurs interlocuteurs communs : les citoyens.

Cet atelier ouvrira le dialogue autour des pratiques portées par les collectivités en lien avec les entreprises de travaux. Ces partages d’expériences seront mis en perspectives par les visions d’experts.

Atelier "Comment et à qui rendre des comptes ?" 
Organisé par la Commission nationale du débat public 

La conjoncture actuelle, marquée par la crise de la représentativité et un abstentionnisme croissant, pose avec acuité la question de la confiance dans l’action publique et notamment dans les choix et les décisions portés par nos représentants. Rendre compte de ces choix aux citoyens est ainsi un nouvel impératif politique. Cette demande croissante de transparence et de reddition des comptes ouvre des perspectives intéressantes à la fois pour nos systèmes politiques et nos procédures décisionnelles.

Cet atelier vise donc à réfléchir et débattre de la manière dont les décideurs peuvent prendre en compte la parole citoyenne dans leurs décisions et doivent en rendre compte. L’objectif de l’atelier est également de produire des propositions précises sur les outils, les procédures ou les mécanismes capables d’assurer la reddition des comptes.

Avec l'intervention de

Floran Augagneur, vice-président de la CNDP : Floran Augagneur, diplômé de science politique et de droit public, a été formé à la philosophie de l’environnement par Serge Moscovici.De 2009 à 2013, il enseigne la philosophie politique de l’écologie à l’Institut d’Études Politiques de Paris (Sciences Po). En parallèle, il est directeur des études à la fondation Terra Nova de 2008 à 2012. Par la suite, il rejoint la  Fondation Nicolas Hulot pour la Nature et l’Homme (FNH) en tant que conseiller scientifique. Le 1er juin 2018, il est nommé Vice-président de la Commission nationale du débat public. Floran Augagneur est le co-auteur, avec Dominique Rousset, de Révolutions invisibles (LLL, 2015) qui a remporté le prix de l’environnement en 2016. Il fait partie du collectif d’auteurs ayant publié récemment Inventer la démocratie du XXIe siècle, L’Assemblée citoyenne du futur (LLL, 2017).

Ilaria Casillo, vice-présidente de la CNDP : Docteure en Géographe urbaine, Ilaria Casillo est maîtresse de conférences à l’Université Paris Est Marne-la-Vallée (UPEM) et chercheuse au sein du laboratoire Lab’Urba. Elle a siégé à l’Autorité de garantie et promotion de la participation citoyenne et du débat public de la Région Toscane en Italie. Ses activités de recherche portent sur la soutenabilité sociale des transformations urbaines (processus de gentrification), sur la participation citoyenne, sur l’urbanisme et l’aménagement participatifs, sur les conflits au tour des grands projets. De 2011 à 2013 a travaillé au CNRS pour le GIS “Démocratie et participation”, où elle a été la coordinatrice scientifique et éditoriale du Dictionnaire critique et interdisciplinaire de la participation. Elle a travaillé pour différentes collectivités territoriales françaises dans la mise en place de démarches participatives et de plans stratégiques participatif. Elle a également collaboré avec diverses organisations internationales, telles que l’UNESCO et l’OSCE et avec des organisations non gouvernementales.

Atelier "Marketing territorial, vecteur de participation " 
Organisé par Egis

Le marketing territorial est devenu un moteur du développement des territoires. Celui-ci peut-il avoir une influence sur la participation citoyenne, en renforçant le sentiment de fierté et d’appartenance chez les acteurs et habitants ? Celui-ci peut-il également faciliter l'arrivée d'habitants nouveaux, ayant une volonté d'implication dans les affaires de leur collectivité ? Par ailleurs, quel rôle pour les citoyens dans la construction du marketing territorial et la construction du récit de leur territoire ? 

Cet atelier vise à analyser ensemble ce questionnement sur la base d’un partage d’expérience et d’étude de cas.

Avec l'intervention de : 

Jack DUMONT, ancien directeur de la communication du Grand Lyon

Fermer En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et notre Politique de Confidentialité. En savoir plus